Autres réalisations & projets

Stage Phonurgia "Enregistrer le paysage", juin 2020

 

Depuis plusieurs années, l'association Phonurgia, basée à Arles, propose un stage de formation axé sur la prise de son naturaliste et de paysage, ancré sur le territoire du Parc naturel régional de Camargue. Encadré par le compositeur et audio-naturaliste Bernard Fort jusqu'en 2019, j'ai eu le plaisir de prendre le relai pour l'édition 2020.

 

Au-delà de la présentation générale de l'activité audio-naturaliste et des rappels théoriques indispensables à la maîtrise d’outils (d’enregistrement, de traitement et de mise en forme), ce stage s’appuie sur une pratique intensive et immersive de l’enregistrement sur le terrain, de jour comme de nuit. Il accorde par ailleurs une place non négligeable à la technique du « piège à son », qui permet notamment de saisir des comportements animaliers qu’il est difficile (voire impossible) de capter autrement. Même si l’objectif d’une ou de plusieurs productions finales n’est pas prioritaire (le travail sur le terrain étant très chronophage), il y est également question de mise en forme, de montage, de mixage et de composition.

 

Vous pouvez écouter ci-contre un compte-rendu sonore composé à partir d'enregistrements réalisés durant les cinq jours du stage.

Cette pièce est également disponible sur l'espace Soundcloud de Phonurgia :

https://soundcloud.com/phonurgia-nova/enregistrer-le-paysage

P1130218

 

 Marc Namblard / Phonurgia, juillet 2020

Tous droits réservés

Série Audiofocus

 

Série de podcasts disponible en streaming/téléchargement sur Soundcloud :

https://soundcloud.com/audio-focus

 

Audiofocus est une série de podcasts (à forte coloration naturaliste) créée en périphérie du Calendrier sauvage, une suite de fiches pédagogiques conçue par un groupement d'associations naturalistes et d'éducation à l'environnement durant la période de confinement "anti-coronavirus" de mars/avril 2020 et qui se présente comme une fenêtre ouverte sur la biodiversité du Grand Est.

À partager sans modération !

 

Avec le soutien financier et logistique du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle et de la Cité des Paysages.

cité des paysages Annonce calendrier

 

 

Audiofocus sur les mésanges communes

Ecoutez et télécharger l'ensemble des épisodes sur :

https://soundcloud.com/audio-focus

L'oreille buissonnière

Podcast pilote, 2019

 

L'oreille buissonnière devait être une série podcast (pour une enseigne nationale) s'apparentant à des "balades sonores commentées" au fil des saisons, sur des sites naturels du Grand Est principalement, dans un esprit naturaliste et à destination du "grand public".

Cette commande ne sera finalement pas finalisée, pour des raisons éditoriales. Le projet reste donc en suspens... dans l'attente d'un nouveau commanditaire ?

 

L'extrait ci-contre vous "audio-transporte" en bordure de prairie de fauche et en lisière de forêt, en plein été, pour faire connaissance avec quelques insectes musiciens...

loreille buissonniere

 

 

Extrait de l'épisode pilote de L'oreille buissonnière

Tous droits réservés

La veurde des guernettes

Création sonore pour l'association Bordures (Ille-et-Vilaine), 2019

 

La veurde des guernettes regroupe six petites compositions sonores, sur le thème de la nuit, réalisées avec les élèves des écoles primaires Léo Ferré et St-Marcellin de Langon (Ille-et-Vilaine), dans le cadre d'une résidence d'artiste qui m'a été proposée par François-Xavier Ruan, en avril 2019.

 

Ces compositions ont été par la suite mises en scène par la compagnie Les bougeurs de Nuit sur un très beau parcours nocturne proposé aux habitants de Langon et des environs, dans le cadre de l'excellent festival "Bordures".

https://www.bordures.bzh/

 

P1410416

 

 

Extrait de La Veurde des guernettes

Tous droits réservés

Rosemont et l'hypothèse du silence

Balade sonore, Radio Campus Besançon

Fichiers sonores et fonds de carte à télécharger sur Parcoursbesançon.fr :

http://parcoursbesancon.fr/rosemontlhypothesedusilence.html

 

En tant que preneur de son naturaliste, mon premier réflexe, lorsque je m’éloigne du studio pour aller enregistrer les sons de la nature, consiste à m’éloigner le plus possible de la ville, des espaces urbains, des axes de communication (routiers, ferroviaires et aériens... lorsque c’est possible) pour tenter de gagner des régions relativement épargnées par la rumeur des moteurs et du bitume. Ces espaces « silencieux » (ou plus précisément offrant de temps en temps des moments de silence palpable) me permettent non seulement d’apprécier la diversité des sons produits par les animaux, les plantes, les « éléments naturels » mais aussi de les saisir dans leur plus belle dynamique. La quête du silence est donc pour moi une démarche préalable à toute tentative de captation et de création. Lorsqu’on est perdu dans une forêt, on cherche à savoir où se trouve le nord. Le silence est un nord pour mes oreilles. Mais de quoi parle-ton exactement ? Qu’est-ce que le silence ? Est-il vraiment possible de le trouver, à Rosemont comme ailleurs ?

Mais cette quête du silence, aussi obsessionnelle semble-t-elle, ne s’enferme jamais sur elle-même : elle s’inscrit dans un mouvement d’ouverture et de questionnement, laissant toujours une place aux autres sens, à la connaissance, aux rencontres... sans aucun préjugé, ni aucune forme de discrimination. Cette balade sera donc aussi l’occasion pour les auditeurs  ̶ du moins tel est mon souhait   ̶ d’apprendre des choses nouvelles, insoupçonnées, sur la colline de Rosemont. Et au final peut-être de leur donner l’envie de découvrir ou de rédécouvrir cet ilot paisible, offrant une mosaïque plutôt surprenante d’espaces naturels « sauvages » et domestiqués, de milieux rudéraux et de zones aménagées, destinées à l’accueil d’esprits curieux et de loisirs périurbains.

 

 

Extrait de la balade sonore

Rosemont, l'hypothèse du silence

 

IMG 8040

 

P1040584

Photo ci-dessus : Aurélien Bertini