Réalisations & projets > éditions

À l'écoute du vivant

Bayard, janvier 2023

Collection "Les petites conférences" dirigée par Gilberte Tsaï

Une passion, une question, un métier, transmis par les plus grands auteurs, pour les curieux de tous les âges.

 

Quatrième de couverture :

Lorsque nous nous promenons dans des espaces naturels « sauvages », l’oreille attentive, l’une des premières constatations que nous faisons (en essayant de reléguer à l’arrière-plan les bruits d’origine humaine) c’est que ces lieux sont habités par une immense diversité de sons : chants et percussions d’oiseaux, cliquetis et vrombissements d’insectes, mugissements et jappements de mammifères, polyphonies d’amphibiens… Mais qu’est-ce qui peut expliquer une telle diversité d’expressions sonores ? De quels moyens les animaux disposent-ils pour produire tous ces sons ? Ont-ils des recettes secrètes pour bien se faire entendre ? Et les plantes... participent-elles également au murmure du monde ?

 

Ce petit ouvrage "grand public" repose sur la transcription d'une conférence prononcée le 20 novembre 2019 au Théâtre des Sablons de Neuilly et le 12 mars 2022 au Nouveau Théâtre de Montreuil.

À la fin de l'ouvrage, un flashcode vous permet d'accéder à 38 séquences sonores en ligne via un lecteur inédit développé par Wesmedia.

 

Chronique dans le Dictionnaire du développement durable :

https://www..dictionnaire-du-developpement-durable.fr

Chronique dans la revue en ligne Vert :

https://vert.eco/petite-conference-pour-apprendre-a-ecouter-le-vivant

Dépêche AFP :

https://www.goodplanet.info/marc-namblard-loreille-de-la-foret

 

A l'écoute du vivant

 

 

Podcast Sur le fil de l'AFP, Janvier 2023, tous droits réservés

Sylves, empreintes sonores des forêts du Grand Est

Actuellement en production, ce double-CD devrait être disponible au cours du premier semestre 2023.

 

Forêt. Ce simple mot a le pouvoir de me porter bien loin.

J'aime plus que tout me perdre dans les méandres et les recoins des espaces de rêve qu'il ouvre dans mon esprit.  Je veux bien entendu parler de la forêt véritable : non pas des champs d'arbres plus ou moins alignés, mais des étendues qui se présentent comme des gouffres de vie et de mystère et dans lesquels il faut en permanence chercher son chemin. Entre ombres et lumières. La forêt est d'une extraordinaire variété. Si elle nous semble monotone et monochrome, c'est tout simplement parce que notre oeil n'est pas encore capable de détailler l'étendue inouïe de ses formes et de ses couleurs. Ou ne l'est plus. Il en va de même des senteurs, des textures et des bruits.

(...) L'ouvrage que vous tenez entre vos mains peut être considéré comme une tentative de "célébration" du monde sonore de la forêt (de la nature en général) et des "silences relatifs" qui lui permettent d'exister. Nous vous y proposons deux entrées : une traversée de la forêt au fil des saisons et un inventaire (forcément arbitraire, incomplet — comment peut-il en être autrement ? — mais significatif tout de même) des sons communément rencontrés dans les grandes forêts tempérées du nord-est de la France (et par extension de l'Europe Centrale). (...)

 

MZWICK INLAND MNAMBLARD28

© Mathias Zwick

 

 

L'esprit des lieux

Le film documentaire L'esprit des lieux (pour plus d'informations, cliquez ici) est désormais diponible en DVD et Blu-ray. Vous pouvez vous le proccurer, par correspondance, auprès d'Ana Films :

https://www.anafilms.com/documentaire/l-esprit-des-lieux

(de mon côté, je ne propose pas de vente par correspondance)

 

Vous avez la possibilité de commander uniquement le DVD ou uniquement le Blu-ray, mais si vous disposez d'un lecteur Blu-ray ou compatible Blu-ray, je vous invite à privilégier ce format ; la différence de qualité de l'image (notamment dans les basses lumières) est flagrante, même sur un écran d'ordinateur ou de télévision.

 

Dans tous les cas (commande de DVD seul, de Blu-ray seul ou de pack DVD + Blu-ray), vous recevrez un CD audio en bonus, regroupant plusieurs ambiances en lien avec le film, ainsi que la pièce acousmatique que le compositeur Christian Zanési a réalisé dans le cadre de ce projet.

Vous trouverez ci-contre quelques extraits du CD.

 

Vous pouvez également retrouver la pièce de Christian Zanési sur ce disque :

https://megadisc-classics.com/album/christian-zanesi-2/

 

The documentary film L'esprit des lieux (click here for more information) is now available on DVD and Blu-ray, with English subtitles. You can buy it from Ana Films at the following address:

https://www.anafilms.com/documentaire/l-esprit-des-lieux

(I do not have a mail order service)

 

You can order the DVD version only or the Blu-ray version only, but if you have a Blu-ray or Blu-ray compatible player, I would recommend that format: the difference in image quality (especially in low lightconditions) is striking, even on a computer or TV screen.

 

Whatever format you choose for your order (DVD only, Blu-ray only or DVD/Blu-ray pack), it will also include an audio CD featuring several soundscapes related to the film as well as the acousmatic piece created by the composer Christian Zanési as part of this project.

Here are a few excerpts from the CD.

 

jaquette def 06 06 2019 72dpi

 

P1120430

 

Extrait de l'index 1. Arcyptera fusca

Extrait de l'index 3. Le grand cerf

Extrait de l'index 5. Pierre percée

Extrait de l'index 6. Fractures

Extrait de l'index 11. Saül

 

Nuits des Cévennes

Les nuits cévenoles me relient instantanément avec un de mes plus beaux souvenirs d'enfance. Je m'y vois, allongé avec mon père sur les pentes herbeuses de l'Aigoual, entre des pins rabougris, à dissoudre nos fragiles existences dans l’étendue vertigineuse des étoiles. Et à déguster, en silence, le murmure du vent dans des parfums de résine et de callune.

 

Enregistrer la nature, au fil des saisons, est devenu pour moi une évidence. Cet élan a précisément commencé sur les terres cévenoles, il y a plus de trente-cinq ans maintenant. Mes parents venaient y passer leurs vacances d'été, chaque année ou presque, durant un mois complet. Mon père apportait avec lui un appareil photo, un magnétophone, une réserve de bandes magnétiques et des micros... La nature ne constituait que rarement le sujet central de ses enregistrements (il souhaitait surtout garder des traces de notre vie familiale) mais il lui arrivait de capter plus ou moins volontairement des ambiances pastorales et crépusculaires.

 

Ma passion pour l'écoute de la nature provient donc de nos vacances en Cévenne. Et mon attrait pour la nuit s’est développé dans son sillon.

 

AInsi, lorsque le Parc National des Cévennes m’a contacté pour me proposer de réaliser la « bande sonore » d’un très beau livre collectif consacré aux nuits cévenoles, je n’ai pas hésité bien longtemps.

Nuits des Cévennes, aux éditions du Rouergue, sera disponible à la vente en octobre 2018. Et sa bande sonore est d'ores et déjà accessible en ligne sur la page Soundcould de l’éditeur :

https://soundcloud.com/nuits-des-cevennes

 

Je profite de l'occasion pour insérer ci-contre une petite vidéo réalisée par Guillaume Cannat, l'un des principaux contributeurs de Nuits des Cévennes, que j'ai eu le grand plaisir de rencontrer il y a quelques années, par une merveilleuse nuit étoilée, à quelques lieues de l'Aigoual.

Nuits des Cévennes couv

 

F.Guyana

Auteur : Marc Namblard

Gruenrekorder, 2017

Digipack. CD audio, 11 titres (72 minutes environ)

Livret couleur 16 pages, textes en anglais

Disponible sur la boutique en ligne de Gruenrekorder : 

http://shop.gruenrekorder.de/

Ainsi que chez Metamkine (Référence Gruen 175) :

http://www.metamkine.com/

 

Cet article regroupe :

- Des extraits du CD (ci-contre)

- Les textes du livret, en version française (ci-dessous)

- Des liens vers des chroniques du disque, en anglais (en bas de page)

 

 

1. Awala    05:59 

Plage des Hattes, à Awala-Yalimapo. Douceur du couchant sur fond de mer brun-vert, teintée de rouge. Musique répétitive des vagues ourlées d’écume et de la brise chaude brouillant les palmiers et les grillons.

 

2. Crique Popote, Rhinella marina    04:51

Crique Popote, à l’est de Saül. Début de nuit. Les Crapauds buffles (Rhinella marina) sortent de la forêt et abordent prudemment l’univers d’une crique encore somnolente en cette fin de saison sèche. Leurs roulades sonores, puissantes, se posent par intermittence sur le murmure soyeux des insectes nocturnes.

 

3. Crique Popote, Cacicus cela    09:08 (extrait ci-contre)

Même lieu, au lever du jour. Les premiers rayons de soleil poudrent d’or la cime des arbres émergents. Une colonie de Cassiques à cul-jaune (Cacicus cela) craille son réper-toire délirant dans l’air limpide. Singes Hurleurs roux et cigales — entre autres créatu-res matinales — progressent également dans cet espace de rêve.

 

4. Pics et Colibris, Woodpeckers and hummingbirds    05:19

Piste de Saint-Élie, environs de Sinnamary. De chaque côté de la route, une lisière confuse, impénétrable ; même le vrombissement des colibris et le crissement des cigales semblent s’y accrocher. Pourtant, ici aussi, la forêt offre une sensation inouïe aux oreilles qui aiment écouter : chaque son – crié, chanté percuté – semble une note savamment écrite sur une partition intemporelle. Au-dessus de nos têtes, un pic indéterminé martèle et fendille une écorce, l’abandonne puis s’envole.

 

5. Bœuf Mort, Dark night    03:22 

Sur le chemin Bœuf Mort, près de Saül. La nuit noire qui frissonne. Au premier plan, un minuscule amphibien arboricole, Pristimantis inguinalis, pulse sa note brève et percu-tante, en alternance avec l’appel trisyllabique de Vitreorana oyampiensis, une petite « grenouille de verre ». Un Tinamou varié (Crypturellus variegatus) finit par trahir sa pré-sence par ses sifflements caractéristiques.

 

6. Kaw Mountain, Manucus manucus    04:07 

Montagne de Kaw, fin de matinée, dans le fouillis végétal d’une forêt secondaire. Organisés en lek, plusieurs Manakins casse-noisettes (Manacus manacus) volent de-ci de-là, à une vitesse prodigieuse, égrenant au passage leurs étincelles sonores (produites par la vibration des ailes). Plusieurs Colombes (probablement Leptotila rufaxilla) ainsi qu’un Batara tacheté (Thamnophilus punctatus) se manifestent à l’arrière-plan.

 

7. Petit Saut, Ara chlroropterus    07:31 

Fin d’après-midi, au sud du lac de Petit Saut. Un moment de magie dans le sillage d’une averse courte mais généreuse. En quelques minutes, et alors que la forêt a fini de s’égoutter, une rumeur composite s’installe crescendo.  Des voix apparaissent, s’élèvent, se multiplient, se mettent parfois à tourbillonner. Perchés sur d’immenses chandelles, des Aras chloroptères (Ara chloropterus) dialoguent et jouissent de la propa-gation de leurs explosions vocales dans l’espace immense.

 

8. Forest drones    08:46 (extrait ci-contre)

Un résumé hypnotique de la palpitation sonore de la forêt primaire, en début de matinée. Atèles noirs (Ateles paniscus), Singes Hurleurs roux (Alouatta maconelli), abeilles mélipones (Melipona sp.), cigales et grillons (indéterminés) en sont les principaux acteurs.

 

9. Kaw Mountain, Post-explosive breeding    05:50 (extrait ci-contre)

Montagne de Kaw, fin décembre. À proximité d’une mare forestière temporaire. Les pluies intenses des jours passés ont déclenché les premières reproductions massives d’amphibiens, accompagnées d’un cumul de choeurs tellement puissant qu’il représente un véritable danger pour l’oreille humaine non protégée.  L’activité d’inten-sité modérée qui se manifeste en ce début de nuit permet d’apprécier la splendeur du phénomène. Deux espèces de Leptodactylus (Leptodactylus cf. knudseni, Leptodactylus aff. mystaceus), aux voix plus ou moins graves et tremblées, et de Dendropsophus (Dendropsophus leucophyllatus, Dendropsophus aff. minutus), aux sonorités aiguës et incisives, occupent l’essentiel de cette ambiance sonore hallucinogène annonçant l’installation de la saison des pluies.  

 

10. Crique Douille, Arada    04:47 

Chemin gros arbres, au sud de Saül. Une ambiance ordinaire, au bord d’une petite crique, transmuée par l’apparition progressive, hésitante, d’un Troglodyte arada (Cyphorhinus arada).

 

11. Caribbean inspiration    12:40 

Retour vers l’océan, près de Cayenne, à la tombée de la nuit. Vagabondage, parmi les lucioles, entre une friche illuminée par un chœur d’Hylodes de Johnstone (Eleutherodactylus johnstonei) — un petit amphibien originaire des Antilles — et une lisière de forêt marécageuse, animée par des groupes de Scinax (Scinax boesemanni, Scinax ruber) et de « crapauds feuilles » (probablement Rhinella cf. margaritifera). Le tout au rythme sourd et obsédant des déferlantes qui se ruent sur la plage et qui giflent les récifs…

 

Prise de son, montage, mixage et mastering : Marc Namblard

Design graphique : U9.net

Textes : Marc Namblard

Traduction en anglais : Hélène Marchand

 

Tous les enregistrements de F.Guyana ont été réalisés dans les forêts et les régions côtières de la Guyane française, en Novembre et Décembre 2014, 2015 et 2016.

 

Crédits photos :

Hadrien Lalagüe, Antoine Baglan, Anne-Cécile Monnier et Marc Namblard.

 

Les sons, textes et images présentés dans ce travail appartiennent à leurs auteurs.

Tous droits d’utilisation réservés.

 

Chroniques (en anglais) :

http://neural.it/2018/07/marc-namblard-f-guyana/

http://textura.org/archives/k/klement_namblard.htm

http://www.vitalweekly.net/1086.html

http://www.beachsloth.com/marc-namblard-f-guyana.html

marc n f guyana

 

IMG 1124

 

2017 01 gru nrecorder marc n f guyana pra sentation 20170424 03 5

 

 

 

3. Crique Popote, Cacicus cela (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés

 

8. Forest drones (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés

 

9. Kaw Moutain, Post-explosive breeding (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés