« L'esprit des lieux », le film

 

En 2011, le réalisateur Nicolas Philibert me téléphone pour me proposer une apparition dans le film qu’il tourne alors et qui deviendra La maison de la radio (Les Films du Losange, 2013). Quelques temps plus tard, en mars 2014, je reçois la visite de deux autres réalisateurs : Stéphane Manchematin et Serge Steyer. Tous deux viennent alors de terminer Le complexe de la salamandre, un documentaire/portrait étonnant, dédié à un artiste contemporain alsacien, Patrick Neu. Intrigués par mon apparition sylvestre dans le film de Nicolas Philibert, ils ont en tête de réaliser un nouveau documentaire consacré à l’univers sonore, à l’écoute, et dont l’action se situerait principalement en forêt.

 

Le tournage s’étend de juin 2016 à août 2017 entre forêt vosgienne, région nancéenne, Paris (studios de l’INA-GRM), domicile familial et forêt guyanaise. Il dure au total près d’une trentaine de jours et implique plusieurs artistes tels que le compositeur Christian Zanési, le musicien Anthony Laguerre ou encore l'audio-naturaliste Fernand Deroussen

 

Co-produit par Les films de la pluie en Bretagne et Ana films à Strasbourg, L’esprit des lieux trouve sa forme définitive en décembre 2017, avec un très beau mixage 5.1 réalisé par Lionel Thiriet dans les studios de France 3 à Vandoeuvre-lès-Nancy.


Le film existe dans deux versions. Une version de 52 minutes produite pour France Télévision et une version de 90 minutes pour Vosges Télévision et les projections en salle de cinéma.


L’esprit des lieux ne ressemble pas beaucoup aux documentaires auxquels la télévision nous a habitué. Sans commentaires ni interviews, il s’agit d’un film immersif, qui laisse une large place à l’intelligence et à l’interprétation du spectateur. Le traitement de l’image et du son ainsi que leur montage sensible et rigoureux relèvent par ailleurs d’une véritable expression cinématographique.


Loin de faire de moi un « Indiana Jones du son » (une crainte vite dissipée dès ma première rencontre avec Serge et Stéphane), L’esprit des lieux n’est pas non plus un film exclusivement consacré à la pratique audio-naturaliste, loin s’en faut. Il dépasse largement le cadre de cette activité pour aborder de manière plus générale, plus universelle peut-être, la question de l’écoute, ou plutôt des postures d’écoutes (sans en dresser un répertoire), mais aussi celle de la transmission (notamment intergénérationnelle,) sans négliger bien sûr les liens intimes qui unissent le son et l’imaginaire.

 

Pour toute demande de projection, merci de contacter directement la société de production à Strasbourg :
Ana Films : www.anafilms.com


Une édition DVD ou Blu-ray avec de nombreux bonus sonores (CD audio) est prévue pour le deuxième semestre 2018.

 

 

Résumé du film :

 

Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : « Je vis au pays des sons ». Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille.  À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature. Toute la nuit, le dispositif capte des ambiances sonores : souffles, cris, chants, grattements... De retour en studio, dans le sous-sol de sa maison, Marc écoute les enregistrements afin d’en extraire les pépites.   Curieuse et intriguée par ses activités nocturnes, sa fille Lucie manifeste l’envie de l’accompagner. Elle est souvent la première auditrice des tableaux sonores que crée son papa. Son travail commence à faire parler de lui, dans les écoles, les milieux artistiques, la scène musicale… Bientôt, un compositeur, Christian Zanési, lui propose de collaborer à la création d’une pièce de musique électroacoustique.

 

Les Réalisateurs :

 

Stéphane Manchematin s’intéresse aux formes et aux écritures documentaires depuis une vingtaine d’années. Il a monté, produit, écrit et réalisé des oeuvres pour la télévision (France Télévisions, Vosges Télévision, Arte), la radio (France Culture notamment, où il a réalisé des documentaires pour Sur les Docks et des séries À voix nue) et le cinéma. Il enseigne le cinéma et l’audiovisuel à l’Université de Lorraine.  

 

Serge Steyer s’est engagé dans la voie du documentaire en 1990. Il a réalisé une trentaine de films dont certains ont connu un beau parcours, et une diffusion qui se décline de diverses manières et dure dans le temps : Vivre en ce jardin, Huis clos pour un quartier, En attendant le déluge, les portraits de Jacques Ellul, Jean-Marie Pelt, Bireli Lagrène, Kaija Saariaho…  

 

Serge et Stéphane collaborent régulièrement depuis l’an 2000. En 2014, ils ont co-réalisé Le Complexe de la salamandre, sorti en salles et sélectionné dans plusieurs festivals en France et à l’étranger.

 

Réactions & critiques :

 

› Le Blog documentaire : "L'esprit des lieux" ou les oreilles grandes ouvertes sur le monde, par Nicolas Bole.

Télérama : À l'écoute d'un chasseur de silence, par François Ekchajzer.

Affiche

 

 

Extraits du film

 

© Les Films de la pluie, Ana Films - 2018

 

Photos du tournage

IMG 0028

Cliquez sur la photo pour ouvrir le diaporama.

© Marc Namblard, tous droits réservés.

 

Prochaines projections de la version 90 minutes :

 

› Mardi 27 mars 2018, à 14h30, au Forum des Images, Salle F300 (Les Halles, 75001 Paris).

› Jeudi 29 mars 2018, à 20h30*, au Cinéma La Clef,    34 rue Daubenton 75005 Paris (métro Censier-Daubenton).

› Vendredi 30 mars 2018, à 21h00*, au Centre Georges Pompidou (Salle Cinéma 1), 75004 Paris, dans le cadre du Festival Cinéma du Réel, et en présence des réalisateurs.

Samedi 31 mars 2018*, à 14h00, au Centre Georges Pompidou (Salle Cinéma 2), 75004 Paris, dans le cadre du Festival Cinéma du Réel, et en présence

des réalisateurs.

› Dimanche 1er avril 2018, à 20h30, à l'Église

St-Merri (à côté du Centre Georges Pompidou à Paris), en présence des réalisateurs.

› Dimanche 8 avril 2018, à 17h00, au Cinéma les Cinoches de Ris-Orangis (3 Allée Jean Ferrat, 91130 Ris-Orangis).

› Lundi 9 avril 2018, à 20h30*, au Cinéma Palace d'Épinal ( 50 Rue Saint-Michel).

› Mercredi 11 avril 2018, à 17h00, à la Médiathèque de l'Alcazar, 58 Cours Belsunce, 13001 Marseille.

› Vendredi 13 avril 2018*, horaire à préciser,

au Cinéma Star de Strasbourg (27 rue du Jeu des enfants, 67000 Strasbourg), en présence des réalisateurs.

› Lundi 16 avril 2018, à 20h30*, au cinéma Caméo Saint-Sébastien de Nancy.

› Jeudi 26 avril 2018, à 18h00, à la Médiathèque Centrale Federico Fellini (Montpellier 34000).

› Jeudi 26 avril 2018, à 20h30, à la Cinémathèque de Corse (Espace Jean Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio).

› Samedi 26 mai 2018, à 15h00, à la Médiathèque de Vaise (Place de Valmy, 69009 Lyon).

Mardi 19 juin 2018, à 20h30*, au cinéma de Raon l'Étape (88).

 

D'autres projections seront proposées notamment dans le Grand Est durant le printemps (Nancy, Épinal...).

Cette liste sera donc mise à jour prochainement.

 

Prochaines projections de la version 52 minutes :

 

› Week-end du 24 et 25 mars 2018*, à la Cité

des Paysages 54330 Saxon-Sion (le 24 à 16h30, le 25 à 14h00 et 16h00).

Mardi 17 avril, à 19h00*, à la MCL de Gérardmer

(1, Boulevard de Saint-Dié, 88400). Avant-première France 3 en présence des réalisateurs.

 

* : Je serai (à priori) présent à ces projections.